" Tu viens petite soeur ? On va jouer ? " Et hop Badinette sort de table et court vers le salon  et Badinenette me tend les bras frénétiquement pour que je la descende vite de sa chaise, que je la pose par terre et qu'elle se précipité dans un  4 pattes endiablé pour rejoindre sa grande soeur. 

Et on se retrouve tous les 2 seuls dans la cuisine en les observant le plus discrètement possible en train de se courir après, de rire comme de petites baleinettes, ça se termine souvent en pleurs de chamailleries mais comme c'est bon de les voir comme ça, complices, tendres, si vivantes!

Il nous tardent de voir la petite dernière marcher enfin seule pour qu'elle(s) se sente(nt) plus libres encore. 

La petite enfance... quel épuisant grand bonheur ☺